ESPE : le blocage continue ce mercredi 4 février!

Communiqué de Solidaires étudiant-e-s Grenoble du Mercredi 4 février 2015,

[[voir notre communiqué du mardi 3 Février qui relate les causes et les objectifs de cette mobilisation collective !]->Les étudiant-e-s de l’ESPE Grenoble mènent une lutte et bloquent le bâtiment pour de meilleures conditions de travail et d’études !

Suite au blocage de l’ESPE Grenoble depuis 6h30 ce Mardi 3 Février au matin, l’assemblée générale des enseignant-e-s stagiaires, dont nous avons relaté la tenue et les revendications dans notre dernier communiqué, a obtenu un nouvel entretien avec la directrice de l’ESPE et le recteur le soir même, grâce à la pression mise en place par cette action.

Cependant, encore une fois, les manœuvres politiciennes du recteur, Daniel Filatre, ont malheureusement fait avorter cette fenêtre de négociation. En effet, prétextant ne pas vouloir s’entretenir avec (nous dirions « rendre compte devant ») ce qu’il décrit comme « un groupe de pression » en parlant d’une assemblée générale légitime regroupant plus de 150 étudiant-e-s d’un établissement dont il est responsable, il a arbitrairement exigé aux étudiant-e-s de composer une délégation de seulement 15 personnes et de ne pas choisir en son sein de représentant-e-s syndicaux pour y participer, sous peine, en bon démocrate, de rompre toute discussion avant qu’elle ne commence.

L’assemblée générale a décidée de faire un compromis en sa direction en formant une délégation sur ces critères. Cependant, après une heure d’entretien, les 15 enseignant-e-s stagiaires volontaires sont ressorti-e-s dépité-e-s de ce simulacre de négociation, nous expliquant qu’il n’y avait aucune avancée de la part de l’ESPE et du rectorat : encore une fois, ces derniers ne respectent pas leurs étudiant-e-s, ces derniers n’assument pas leurs responsabilités ! La langue de bois n’est pas une politique, et répéter les mêmes esquives rhétoriques ne nous convaincra pas d’avantage : nous exigeons des engagements écrits et des actes.

L’assemblée générale, à la suite de cette nouvelle fin de non-recevoir, a donc voté la reconduction du blocage pour ce Mercredi 4 Février dès le matin ! Le recteur et la direction, en campant sur leurs positions, nous obligent à garder les nôtres en maintenant les blocages ! Ils sont clairement responsables de la poursuite de la mobilisation.

Tout-e-s ensemble pour améliorer nos conditions de travail et d’étude !

C’est par la lutte et l’action collective que nous obtiendrons satisfaction !

PNG - 14.2 ko

Publicités