Solidaires Etudiant-e-s Grenoble rejoint la lutte du personnel CROUS en grève ce mardi 10 mars!

Quand le CROUS sous-traite, les étudiant-e-s et les dossiers (s’) y perdent.

Plus de moyens et plus de personnel pour des CROUS 100% publics !

Solidaires Etudiant-e-s Grenoble rejoins la lutte du personnel en grève le 10 Mars.

Ces derniers mois, plusieurs étudiant-e-s des universités grenobloises se sont vu-e-s annoncer, au terme d’un périple de coups de fils et de visites de bureaux, que leur dossier de demande tardive de bourses sur critères sociaux avait « disparu », quand on ne les accusait pas purement et simplement de ne pas avoir envoyé ledit dossier. Ces fins de non-recevoir soulignent que chaque année, des étudiant-e-s qui devraient être bénéficiaires sont exclus du système de bourses sociales pour de simple dysfonctionnement administratifs ! Les conséquences sont souvent dramatiques pour ces dernier-e-s.

La raison de ces disparitions de dossier réside dans le CROUS de Grenoble qui a décidé depuis l’année dernière, à l’instar d’autres CROUS de France, de sous-traiter la gestion des Dossiers Sociaux Étudiants tardifs par le privé. Ainsi, pour les bourses 2014-15, les étudiant-e-s de Grenoble devaient envoyer leur dossier à Mayenne, et pour celles de 2015-16 les dossiers voyageront jusqu’à Lille. Bien évidemment, dans la logique de casse progressive du service public en marche depuis bien des années, ces « prestataires » sont des sociétés privées bien incapables de gérer les cas spéciaux qui peuvent leur être adressés par erreur dans la grande confusion qui règne chez les étudiant-e-s quant à la destination de leur documents. Ce système est donc inefficace et semble responsable de nombreuses pertes.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement, en coupant petit à petit les fonds destinés au fonctionnement des CROUS, accéléré le dépérissement de ces derniers, multipliant par la même les erreurs et autres disparitions de dossiers hautement préjudiciables pour les étudiant-e-s concerné-e-s. La restauration, le logement et généralement tous les services du CROUS sont affectés par une réduction drastique du nombre de personnels. Ces derniers souffrent tout autant de la diminution de leurs effectifs, une charge de travail plus importante devant être assumée par un nombre réduit de personnes.

Face à ce constat, Solidaires Étudiant-e-s Grenoble s’associe aux revendications de la CGT-CROUS de Grenoble et à leur mobilisation le 10 mars 2015. Nous réclamons aussi un réinvestissement à la hauteur des besoins dans les CROUS, des embauches massives de personnels et le retour des traitements des Dossiers Sociaux Étudiant-e-s dans les CROUS locaux par des personnels du public afin d’éviter à l’avenir tout « cafouillage » condamnant des étudiant-e-s à mettre en péril leurs études pour compenser la perte d’une bourse qu’ils/elles auraient dû recevoir.

Pour un CROUS 100% public et de qualité, à Grenoble comme ailleurs !

Etudiant-e-s, travailleur-euse-s du CROUS, ensemble pour nos revendications !

Publicités