Valls évoque de nouveau l’interdiction du voile à l’université : opposons-nous à cette mesure discriminatoire et islamophobe ! [communiqué fédéral]

mode
Le 13 avril, alors que le gouvernement subit depuis plusieurs semaines des mobilisations partout en France contre la loi Travail, le premier ministre Manuel Valls a dit de l’interdiction du port du voile à l’université qu’il « faudrait le faire ». Nous réaffirmons aujourd’hui notre opposition à ce genre de positionnement, qui est évoqué régulièrement depuis la loi sur l’interdiction du voile dans les établissements scolaires, en 2004.

Se présentant comme le champion d’une « bataille culturelle », le Premier Ministre tente de détourner l’attention des français-es au moment où il se trouve dans la tourmente. En rouvrant un tel dossier, il ne fait que nourrir les comportements haineux et discriminants, en particulier à l’égard des femmes qui subissent déjà des oppressions majeures. En effet, ce genre de mesure, qui s’affiche sous les couleurs de la laïcité, ne fait que discriminer encore davantage toute une part de la population. Il s’inscrit dans la droite ligne du « racisme respectable » pratiqué par le gouvernement en place (politiques migratoires répressives, propos anti-Rroms, stigmatisation des musulman-e-s). Par conséquent, la fédération Solidaires étudiant-e-s dénonce à nouveau la gravité d’une telle initiative.
Aucune mesure ne doit servir d’intervention dans la vie privée des personnes, dans leurs choix, et imposer aux corps, et en premier lieu celui des femmes, une quelconque ligne de conduite. Aucune mesure ne doit servir la déscolarisation forcée, et l’exclusion de l’espace public.
L’université n’est pas « neutre ». Elle doit être, comme le reste des établissements scolaires, « laïque et indépendant[e] de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique » et également développer l’autonomisation des contenus de formation, l’indépendance de la pensée et la liberté des individu-e-s. Cela signifie que l’université, plurielle en genres, origines, classes, sexualités, opinions, etc… doit rester protégée de toute idéologie uniformisante, afin de respecter la liberté de culte et d’expression de ses usagers/ères. Il faudrait donc arrêter d’instrumentaliser la laïcité pour tenter d’imposer une norme excluante et raciste.

Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes / Porte-parolat : 06.86.80.24.45 /
http://www.solidaires-etudiant.org / contact@solidaires-etudiant-e-s.org
Publicités