Encore une fois, l’unité paye ! L’IAE est obligée de supprimer ses frais d’inscriptions illégaux !

La lutte pour permettre à tou-te-s d’accéder à l’IAE sans payer 800 euros lors de l’inscription, a été un succès.

Une intersyndicale large réunissant CGT, FSU, Solidaires Étudiant-e-s, LICORNE et UNEF, a réussi par le biais d’actions tant de sensibilisation que de rapports de force dans les conseils, à repousser la tentative de mise en place de frais d’inscription illégaux par l’université.

mis-megaphone

Si cette mesure était passée, nous nous serions encore plus enfoncé-e-s dans le projet d’une université à deux vitesses, triant et sélectionnant les étudiant-e-s selon leurs moyens financiers. Dans une période où la concurrence entre les universités fait rage, et où le secteur privé s’impose dans les conseils d’administration, il est certain que des luttes similaires seront encore à mener.

Espérons que cette politique au sein de l’université ne se reproduise pas ; les étudiant-es et salarié-e-s ont montré leur capacité à s’unir lorsque les conditions de vie et de travail des personnels et des étudiant-e-s doivent être défendues.

On regrettera toutefois la tentative des camarades de l’UNEF de s’approprier le fruit de la lutte contre l’IAE dans son communiqué, mettant entre parenthèses la participation d’autres organisations à cette lutte et oubliant même totalement Solidaires Etudiant-e-s. Dommage ! Un peu plus de modestie ne leur ferait pas de mal la prochaine fois.

  • Pour nous, aucune rentrée ne devrait voir un-e étudiant-e mettre la main au porte-monnaie, pour apprendre, se nourrir et se loger.

  • Ce que nous défendons dans notre syndicalisme de lutte, c’est que nous n’ayons plus à mendier notre droit dans une université qui appartiendra à tou-te-s les travailleur-se-s, étudiant-e-s et personnels !

pdf_file1

Publicités