La police cible Solidaires Etudiant.e.s lors du soutien à Théo : nous ne nous laisserons pas intimider !

theo

Nous étions environ trois cents personnes, ce vendredi 10 février, à manifester contre l’arbitraire policier qui s’est malheureusement abattu cette semaine sur Théo. En tant que syndicalistes nous ne pouvons accepter que les forces publiques se livrent impunément à des tortures sexuelles, quand nous savons déjà toute la violence qui s’abat sur les populations les plus précaires et qui a aussi touché les manifestant.e.s contre la Loi Travail, certains aux prix de leurs yeux. Nous n’acceptons aucune domination, aucune discrimination ou ségrégation entre les travailleur.se.s de ce pays, qu’ils soient employé.e.s ou non, précaires ou étudiant.e.s.

Les sept camarades de notre syndicat qui ont défilé.e.s calmement en solidarité avec Théo ont été victimes d’un contrôle policier abusif à la fin de la manifestation alors qu’ils étaient déjà bien loin de son lieu de dissolution. C’est brutalement que la police s’est livrée à ce contrôle, n’hésitant pas à provoquer et bousculer physiquement les militant.e.s pourtant pacifiques.

manifestation_toulouse_22_novembre_2014_15235554684

Au final, quelques dégâts matériels et petites blessures dûs à la fouille sans ménagement des forces de l’ordre, et une volonté tenace de ne pas céder à l’arbitraire policier. Pour Théo, pour l’ensemble des victimes des violences policières dans ce pays comme Adama, Zyed et Bouna, nous appellerons prochainement avec d’autres syndicats à une nouvelle manifestation de protestation. Aux discriminations, à la ségrégation, à la brutalité et à la division, nous répliquerons par l’unité de la population, des syndicats d’étudiant.e.s et de salarié.e.s.

la-police-cible-solidaires-etudiants

Advertisements